Baitas : Les actions gouvernementales ont contribué à améliorer les résultats de l’économie nationale

Les mesures prises par le gouvernement ont permis d’améliorer les performances de l’économie nationale, a indiqué, jeudi, le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Baitas, qui répondait aux questions des journalistes lors d’un point de presse à l’issue du Conseil, a déclaré que « les mesures gouvernementales, et selon les différents rapports publiés récemment aux niveaux national et international, ont permis d’améliorer les performances de l’économie nationale, qui a connu une certaine reprise ».

Dans ce sens, le ministre a souligné que ces mesures, aussi bien celles qui concernent la lutte contre l’inflation ou celles de soutien de certains secteurs, comme le tourisme qui a connu une évolution importante durant le premier semestre, ont montré qu’il s’agissait de choix pertinents qui ont eu un impact direct sur la reprise rapide de l’économie nationale.

S’agissant de l’exposé présenté par la ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah, devant le Conseil, Baitas a relevé qu’il a porté sur trois axes principaux, à savoir l’exécution de la loi de finances (LF) à fin juin 2023, les prévisions au titre de l’année 2024 et la programmation budgétaire triennale 2024-2026.

Il a également fait état des résultats « très positifs » enregistrés dans les secteurs générateurs de croissance (l’industrie, le tourisme et le transport), ajoutant que le secteur agricole a réalisé de bonnes performances en général, notamment après les précipitations enregistrées, en plus d’une grande maitrise du taux de l’inflation qui s’oriente vers la baisse mois après mois, et une augmentation des investissements étrangers, outre la hausse des transferts des Marocains du monde.

Baitas a, en outre, estimé que toutes les prévisions présentées par la ministre de l’Économie et des Finances confirment que les objectifs fixés par le gouvernement dans la LF-2023 se réalisent, notant que certaines recettes ont connu aussi une certaine amélioration, en dépit d’un contexte international marqué par l’incertitude et les pressions inflationnistes qui pèsent sur plusieurs économies partenaires du Maroc, particulièrement l’Union européenne.

De même, il a souligné que l’action menée par le gouvernement quant à la mise en oeuvre des recommandations des assises nationales de la fiscalité et leur programmation dans la LF-2023, montre la pertinence de ces orientations qui ont permis de réaliser des recettes au même niveau fixé par la LF de cette année.

Dans ce même sillage, Baitas a mis l’accent sur d’autres éléments, notamment la sortie du Maroc de la liste grise du Groupe d’Action Financière (GAFI), qui a été « très positive » et s’est répercutée sur les recettes des investissements directs étrangers, ainsi que la sortie remarquable du Maroc sur le marché international en mars 2023, et la ligne de crédit modulable du Maroc auprès du Fonds monétaire international, ce qui a renforcé la confiance des investisseurs dans l’économie nationale.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.