Belgique-Europe: Plan de négociations sur la consommation de gaz

La Belgique a fait valoir auprès de l’Union européenne sa particularité en matière énergétique, en marge du Conseil de l’UE extraordinaire consacré au plan de réduction de la demande de gaz.

 

“Nous avons demandé à l’Europe de tenir compte de notre situation très particulière: 5% seulement de notre gaz viennent de Russie, la majorité vient de Norvège et de Grande-Bretagne, ou via notre hub à Zeebrugge, et on exporte ce gaz au maximum vers l’Allemagne et la France”, a déclaré mardi la ministre fédérale de l’Energie, Tinne Van der Straeten, aux médias belges.

 

Les 27 sont arrivés à un accord sur un plan de réduction de 15% de la demande de gaz à l’échelle de l’UE. Des exemptions et des dérogations sont toutefois prévues.

 

Selon la ministre, l’une des dérogations concerne la Belgique, grande importatrice de gaz liquéfié via le port de Zeebrugge, l’un des plus grands terminaux d’Europe.

 

“Ce que nous importons pour pouvoir l’exporter ne sera pas pris en compte, de façon à ce que notre infrastructure puisse toujours aider nos voisins à être moins dépendants de la Russie”, a ajouté la ministre.

 

La Belgique peut aborder l’hiver à venir en étant “bien préparée”, a assuré Mme Van der Straeten, relevant que ”les ménages et les entreprises peuvent être sûrs que l’on aura le moins de perturbations possibles au niveau de l’Europe”.

 

Le gouvernement belge vient d’approuver un plan Hiver. Entre autres mesures, il est prévu d’utiliser l’infrastructure de stockage stratégique de Loenhout (province d’Anvers). Les producteurs d’énergie ont également été priés de reporter les opérations d’entretien de leurs installations de façon à ce qu’elles ne se déroulent pas durant l’hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies