Congo-Ebola: 2 morts enregistrés, vaccination lancée

La République démocratique du Congo a lancé mercredi la vaccination contre Ebola à Mbandaka, ville du nord-ouest du pays où une nouvelle épidémie de fièvre hémorragique a fait deux morts depuis le 21 avril, a annoncé le bureau pour l’Afrique de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

La RDC “connaît sa 14e épidémie depuis 1976″, précise dans un communiqué l’OMS, qui souligne qu'”au fil des années (…) le pays a développé une expertise locale capable de mettre en place une riposte efficace contre Ebola”.

“Avec des vaccins efficaces à portée de main et l’expérience des agents de santé de RDC (…), nous pouvons dès maintenant changer pour le mieux le cours” de cette nouvelle épidémie, estime dans ce communiqué la directrice régionale de l’OMS, Matshidiso Moeti.

Selon l’organisation, environ 200 doses de vaccin rVSV-ZEBOV ont été expédiées à Mbandaka (province de l’Équateur) depuis Goma (est de la RDC) et d’autres seront livrées progressivement dans les prochains jours.

Cette vaccination, rappelle-t-elle, utilise la “stratégie en anneau”, où “toutes les personnes qui sont entrées en contact avec un patient souffrant d’Ebola confirmé reçoivent le vaccin, ainsi que les agents de première ligne”.

Jusqu’alors, deux cas, tous deux décédés, ont été confirmés depuis le début de l’épidémie, indique l’OMS. Le premier était un jeune homme arrivé à l’hôpital le 5 avril et décédé le 21.

Selon l’OMS, “233 contacts ont été identifiés et sont sous surveillance”. En plus de la vaccination, “un centre de traitement d’Ebola de 20 lits a été mis en place à Mbandaka”.

En 2020 à Mbandaka, Ebola avait causé la mort de 55 personnes sur 130 cas enregistrés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies