Selon le ministère, l’explosion à Saint-Pétersbourg a fait 33 blessés

Le nombre de blessés dans l’explosion survenue, dimanche, dans un café situé à Saint-Pétersbourg (nord-ouest) s’élève à 33, a annoncé, lundi, le ministère russe de la Santé.

« Selon les données opérationnelles, 33 personnes ont été blessées, dont deux adolescents, et une personne est décédée à la suite de l’incident », selon un communiqué du ministère.

« L’état de huit blessés est jugé grave, tandis que quatorze sont dans un état léger à modéré », a relevé le ministère, notant que ces derniers reçoivent toute l’assistance médicale nécessaire.

Le ministère russe de l’Intérieur a confirmé la mort du blogueur militaire Vladlen Tatarsky suite à l’explosion d’une bombe artisanale d’une puissance supérieure à 200 grammes d’équivalent TNT cachée dans une statuette qui lui avait été offerte.

Le Comité d’enquête de Russie, principale autorité chargée des investigations, a qualifié l’affaire pénale sur l’explosion à Saint-Pétersbourg d’acte terroriste.

Selon le Comité d’enquête, l’attaque a été organisée depuis l’Ukraine.

Une femme soupçonnée d’avoir pris part à l’attentat a été arrêtée, ont annoncé les autorités russes lundi.

De nationalité russe, la femme, âgée de 26 ans, est accusée d’avoir apporté la statuette piégée dont l’explosion a provoqué la mort du blogueur.

De son vrai nom Maxim Fomine, Vladlen Tatarsky, qui comptait plus de 500.000 abonnés sur Telegram, l’équivalent russe de Whatsapp, a acquis une grande notoriété depuis le début de l’opération militaire spéciale en Ukraine.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.