- Advertisement -

Un nouveau ministère algérien interdit de traiter en “français” dans ses relations et activités

Samedi, le nouveau ministère algérien de la Culture a annoncé l’interdiction de traiter en langue française dans la correspondance, les transactions et les activités officielles, et la généralisation de l’usage de la langue arabe.Cela est venu selon une lettre du ministère de la Culture adressée à ses départements et institutions, qui a été publié samedi sur sa page Facebook officielle.

Il était précisé dans la correspondance que : ̏en application des dispositions de la constitution et de la loi portant généralisation de l’usage de la langue arabe, vous êtes tenus de respecter l’usage de la langue arabe dans tous les travaux de communication et administratifs et la gestion financière et technique.” Selon la correspondance, la procédure comprend également l’édition de tous les documents, la correspondance administrative, les rapports, les procès-verbaux et les accords.

La correspondance a ajouté que toutes les discussions et délibérations lors des réunions officielles, forums, séminaires et manifestations doivent se dérouler en arabe, à l’exception des réunions internationales dans lesquelles des langues étrangères peuvent être utilisées en plus de l’arabe.La lettre signée par la ministre de la Culture, Souraya  Mouloudjii, conclut qu’elle attache la plus grande importance à la mise en œuvre du contenu du document.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies