Trois personnes sont décédées à Marseille suite à des fusillades liées au trafic de drogue

Trois personnes, dont un adolescent, ont trouvé la mort dans trois fusillades, survenues aux premières heures de ce lundi, sur fonds de trafic de drogue, rapportent les médias de l’hexagone.

Ces fusillades ont fait également huit blessés, dont deux se trouvant entre la vie et la mort, a indiqué la préfecture de police des Bouches-du-Rhône.

Quatre personnes ont été interpellées en lien avec l’une de ces fusillades, selon une source proche de l’enquête, citée par la presse.

La première fusillade a eu lieu peu après minuit près de la cité du Castellas, dans le 15e arrondissement suivie d’une autre de l’autre côté de l’autoroute A7 près des Aygalades, où la police a recensé les deux premiers morts, âgés de 23 et de 29 ans et six blessés, dont un dans un état grave.

Peu avant 01H00 du matin, une troisième fusillade a éclaté près du centre-ville et du quartier portuaire de la Joliette, où un adolescent de 16 ans qui a été tué et un autre, âgé de 15 ans, a été blessé et son pronostic vital est engagé, selon ces mêmes sources.

Plusieurs fusillades ont eu lieu à Marseille depuis le début de l’année, marquée par une accélération notoire en mars, après une année 2022 déjà très sombre avec 32 victimes d’homicides en bande organisée sur la zone de compétence du tribunal judiciaire de Marseille, selon les chiffres du parquet.

La violence s’est notamment concentrée autour de la cité de la Paternelle, au coeur des guerres de territoires entre bandes rivales dans la ville pour des points de vente de cannabis et de cocaïne qui peuvent rapporter jusqu’à 80.000 euros par jour, selon les enquêteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.