Abdelhamid Addou : la RAM ambitionne de se positionner en « transporteur global » à l’horizon 2037

Royal Air Maroc (RAM) aspire se positionner en « transporteur global » aux ambitions internationales à l’horizon 2037, a indiqué, mercredi à Casablanca, le président directeur général de la compagnie nationale, Hamid Abdelhamid.

Dans le cadre du nouveau contrat programme 2023-2037 entre Royal Air Maroc et l’Etat, la compagnie engage un plan de développement qui devrait lui permettre de changer de dimension et de se positionner en transporteur global aux ambitions internationales à l’horizon 2037, a souligné Abdelhamid Addou lors d’une conférence de presse dédiée au nouveau contrat-programme.

À travers un nouveau business model global, la RAM va changer de dimension au profit du pays, de son économie et de son rayonnement, via un plan d’expansion qui s’appuie sur un développement conséquent de sa flotte et un redéploiement de sa stratégie d’exploitation, a-t-il expliqué.

La Royal Air Maroc devrait passer du statut de compagnie traditionnelle, dotée d’un hub régional moyen-courrier Nord-Sud, à celui de transporteur global, avec un rythme de croissance supérieur, en exploitant un hub transcontinental Nord-Sud et Est-Ouest, une nouvelle approche « point-à-point » et un réseau national transversal, a-t-il ajouté, notant que la compagnie ambitionne, à l’horizon de 2037, de se doter de 200 avions, couvrir 143 destinations et atteindre 94 milliards de dirhams (MMDH) en termes de chiffre d’affaire (CA) avec 31,6 millions de passagers.

Entre mars 2024 et fin 2024, la RAM compte acquérir de nouveaux avions dans le cadre de l’implémentation de sa stratégie de développement, a fait savoir Abdelhamid Addou, ajoutant qu’entre 2022 et 2027 la RAM a pour objectif d’accélérer l’élargissement de sa flotte avec un focus sur les pays de l’Amérique, la couverture de l’ensemble du continent africain et le desserrement de l’Asie mais avec modération.

En ce qui concerne la nouvelle approche transversale du réseau national, elle permettra, selon le PDG de la compagnie, de mieux connecter les villes du Royaume et de promouvoir le tourisme intérieur grâce à des nouvelles dessertes au départ de Casablanca, Rabat, Agadir, et des nouvelles lignes transversales connectant Fès, Nador, Oujda, Guelmim, Laayoune et Dakhla.

Premier transporteur touristique marocain, avec 5 millions et demi de touristes transportés par an, la RAM, a-t-il poursuivi, est aujourd’hui au cœur de la stratégie touristique et des approches de désenclavement et de développement d’un certain nombre de régions, notant que RAM prévoit le renforcement de sa flotte et de ses liaisons aériennes afin d’accompagner la stratégie touristique nationale et répondre à la demande croissante.

Abdelhamid Addou s’est, par ailleurs, félicité de la compétence et de l’innovation de la jeunesse marocaine qui a permis de réussir le déploiement de la vision stratégique de la RAM, ajoutant que l’engagement de la compagnie lui a également permis de faire face aux nombreuses crises qui ont eu lieu pendant 40 ans.

Par la même occasion Abdelhamid Addou, rappelé que la crise du Covid-19 et son impact qui a mis à l’arrêt durant de nombreux mois le secteur aérien international, a permis de révéler les capacités de résilience de la compagnie nationale, forgées par une histoire jalonnée de cycles de crises, de nouvelles orientations stratégiques et d’opportunités.

À cet égard, le responsable a souligné que la résilience face aux épreuves et aux crises, ainsi que le service de l’Etat et des citoyens, mais aussi des Marocains et Africains du Monde fait partie de l’ADN de la RAM, soulignant l’engagement de la compagnie nationale en faveur de la réussite de l’Opération Marhaba, des différents événements culturels et sportifs, dont la Coupe du Monde, et du transport vers les Lieux Saints qu’il a qualifié de « mission historique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.