Alerte à la qualité de l’air dans 11 États américains suite aux incendies au Canada

La fumée des feux de forêt au Canada a déclenché lundi des alertes sur la qualité de l’air dans plus d’une douzaine d’États, du Montana au Vermont.

Environ 70 millions de personnes sont affectées par une visibilité réduite et une mauvaise qualité de l’air, y compris à Chicago, Detroit, New York, St. Louis et Cleveland.

Lundi, la fumée s’est étendue à travers les États-Unis avec plusieurs États faisant face à un air « malsain ».

La fumée pourrait persister mardi dans certaines parties de la côte Est, mais ne devrait pas atteindre les mêmes niveaux « dangereux » qu’au début de juin, selon le service météorologique national (NWS).

L’ensemble de l’État de New York fait l’objet d’une alerte sur la qualité de l’air en raison de la fumée des incendies de forêt dans l’ouest du Canada.

« La fumée devrait faire en sorte que l’indice de la qualité de l’air atteigne des niveaux dans le nord de l’État qui sont malsains pour tous les New-Yorkais », a souligné la gouverneure de l’Etat-Empire Kathy Hochul dans un communiqué.

L’État a activé les notifications d’urgence sur les routes et a mis à disposition des masques pour la distribution, a ajouté Hochul. Les vents continueront de pousser la fumée vers l’est, apportant une brume de fumée au nord-est en début de semaine.

Plus de 10 millions d’hectares de forêt sont partis en fumée cette année au Canada alors que les incendies continuent de faire rage dans presque toutes les provinces et tous les territoires, à l’exception du Nouveau-Brunswick, de l’Île-du-Prince-Édouard et du Nunavut.

Selon le Centre interservices des feux de forêt du Canada (CIFFC), près de 900 feux de forêt font rage au pays.

Depuis le début de l’année, un total de 4090 incendies ont été recensés, selon la même source, qui souligne que plus de 150.000 personnes ont dû être déplacées à cause des incendies.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.