La Malaisie abolit la peine de mort automatique

La Malaisie a aboli, à compter de mardi, la peine capitale automatique, permettant ainsi aux juges d’appliquer un principe de proportionnalité pour un certain nombre de crimes.

En vertu de la loi sur l’abolition de la peine de mort obligatoire signée par la ministre malaisienne chargée du Droit et de la Réforme institutionnelle, Azalina Othman Said, onze crimes dont le trafic de drogue, l’homicide volontaire et l’enlèvement, n’engendreront plus automatiquement la peine de mort.

La nouvelle loi, bien qu’elle n’abolit pas la peine de mort, donne désormais aux magistrats la possibilité d’imposer des peines alternatives, dont une peine de prison allant de 30 à 40 ans.

La Malaisie applique un moratoire sur les exécutions depuis 2018. La législation prévoyant la peine de mort obligatoire étant restée en vigueur, les tribunaux ont été contraints de continuer à condamner des accusés à la peine capitale, bien qu’aucune exécution n’ait eu lieu depuis 2017.

Un total de 34 infractions pénales sont passibles de la peine de mort en Malaisie, dont 11 étaient passibles de la peine de mort obligatoire. Cette nouvelle loi s’appliquera rétrospectivement, permettant ainsi aux personnes condamnées à mort de demander une révision de leur peine pendant 90 jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.