Le Maroc en tête de file dans la formation des compétences au sein de la région

Le Maroc est à l’avant-garde des pays de la région méditerranéenne ayant adopté des mesures et des initiatives audacieuses en matière de formation des compétences et de formation professionnelle, a souligné, mercredi à Madrid, le ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, Younes Sekkouri.

Grâce à la vision éclairée du Roi Mohammed VI, le Maroc a adopté des initiatives avant-gardistes en matière de compétences et de formation professionnelle, combinant enseignement universitaire et formation professionnelle, a relevé Sekkouri qui intervenait lors d’une réunion de haut niveau sur les compétences en Méditerranée, organisée par l’Union pour la Méditerranée (UpM) et l’Union européenne (UE).

L’inauguration récemment par le Roi à la ville de Tamesna de la Cité des Métiers et des Compétences (CMC) de la région de Rabat-Salé-Kénitra, un établissement de formation professionnelle de nouvelle génération au service de l’excellence et de l’innovation, est la meilleure preuve des avancées réalisées par le Maroc dans ce domaine et de l’engagement ferme du Royaume en faveur de la formation des jeunes, a fait observer le ministre.

Le programme relatif à la mise en place d’établissements de formation de nouvelle génération au service de l’excellence et de l’innovation, en partenariat avec le secteur privé, répond aux exigences du marché du travail au niveau national et international, notamment en ce qui concerne l’adaptation aux nouveaux métiers, a-t-il précisé, ajoutant que les CMC constituent des infrastructures de rang mondial qui offrent aux jeunes une formation de très haut standing.

Il s’agit d’un grand succès et un projet inédit pour le développement de la formation professionnelle, a relevé Sekkouri, mettant l’accent sur l’importance des compétences marocaines à l’étranger pour accompagner et consolider les programmes de formation professionnelle lancés dans les différentes régions du Royaume.

Dans ce sens, il a noté que la rencontre de haut niveau sur les compétences, qui se tient à Madrid, constitue l’occasion de partager l’expérience du Maroc avec d’autres pays des deux rives de la Méditerranée et de présenter les avancées et les réalisations du Royaume dans un domaine aussi vital pour les nouvelles industries, comme l’automobile et l’aéronautique.

Cette rencontre intervient dans le sillage du travail important réalisé par le Maroc, qui a présidé l’année dernière la réunion ministérielle des ministres de l’UpM chargés de l’emploi et du travail et qui a été couronnée par la Déclaration de Marrakech, a-t-il rappelé.

Les travaux de la réunion de haut niveau sur les compétences (11-13 juillet) s’articule autour de trois panels axés sur l’investissement dans les compétences, le soutien aux transitions (verte, démographique et numérique) et l’anticipation de l’avenir du travail.

L’événement rassemble un large éventail de partenaires et de parties prenantes pour échanger des idées, des expériences et des bonnes pratiques, afin de répondre aux opportunités et aux défis actuels en matière de compétences et de développement des compétences dans un marché du travail en constante évolution.

Il vise à recueillir, discuter, évaluer et diffuser les expériences et les bonnes pratiques, notamment en matière de soutien à la création d’emplois décents, de systèmes d’éducation et de formation de qualité, de compétences et d’employabilité.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.