- Advertisement -

Patricia Pilar Llombart Cussac: l’UE aspire à élargir le partenariat “stratégique” avec le Maroc

L’Union européenne (UE) aspire à élargir le partenariat “stratégique” avec le Maroc dans différents domaines, a affirmé mercredi, l’ambassadeure de l’UE au Maroc, Patricia Pilar Llombart Cussac.

“Le dialogue va se poursuivre entre la Commission et la représentation de l’UE ainsi qu’avec les ambassadeurs des pays européens accrédités au Maroc”, a souligné Cussac dans une déclaration à la MAP, à l’issue de son entretien avec la présidente de la Commission des Affaires étrangères, de la défense nationale et des Marocains résidents à l’étranger à la chambre des Conseillers, Neila Tazi.

Qualifiant de “fructueuse” sa rencontre avec Tazi, la diplomate a indiqué que plusieurs questions d’intérêt commun ont été discutées lors de cet entretien au cours duquel les deux parties ont réaffirmé leur ferme attachement au partenariat UE-Maroc.

Cette rencontre a également été une occasion pour examiner les réformes accomplies par le Royaume dans différents domaines, outre la question des industries culturelles et créatives, a-t-elle ajouté, relevant l’action en cours pour approfondir la coopération dans ce secteur prometteur en raison de son important potentiel en termes de création d’emplois et de croissance.

De son côté, Tazi a indiqué, dans une déclaration similaire, que la rencontre a porté sur les questions qui revêtent une grande importance dans l’action de la Commission, tels que la coopération politique et économique avec le Maroc et la situation des Marocains résidents dans les différents pays européens.

Il s’agit d’une coopération stratégique pour le Maroc, dont le rôle de la Chambre des Conseillers en particulier et celle du parlement en général est fondamental notamment en ce qui concerne la promotion des réformes en cours et la clarification des positions, a-t-elle souligné.

L’entretien a aussi évoqué la conjoncture internationale notamment le conflit ukrainien et ses retombées sur les régions du monde, a ajouté Mme Tazi, notant qu’à cet égard, que les deux parties ont discuté de la situation des étudiants marocains en Ukraine et la nécessité de leur accorder l’aide nécessaire pour leur permettre de poursuivre leurs études dans certains pays européens.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies