Activité extractive: comportement favorable en 2021

Le secteur extractif a clôturé l’année 2021 sur une amélioration de son indice de production de 2,1%, en consolidation d’une hausse de 5% un an auparavant, selon la Direction des Études et des Prévisions Financières (DEPF) relevant du ministère de l’Economie et des finances.

Cette progression fait suite à une croissance respectivement de 5,8% et de 6,3% au troisième et au premier trimestre 2021, ainsi qu’à des baisses respectives de 1,9% et de 1,3% au quatrième et au deuxième trimestre 2021, précise la DEPF qui vient de publier sa note de conjoncture du mois de mars 2022.

Pour ce qui est de la production de phosphate, principale composante de ce secteur, elle s’est inscrite en hausse de 1,8% au terme de l’année 2021, après +6,1% un an plutôt.

Les exportations de phosphate et dérivés se sont appréciées, en valeur, de 123,7% au premier mois de l’année 2022. Cette évolution fait suite à une hausse de 57,1% à fin 2021 et de 13,3% un an plus tôt, en raison de l’accroissement des ventes à l’étranger des dérivés de phosphates de 135,9% et de phosphate roche de 34,4%.

Cette dynamique découle de la poursuite du renchérissement des prix à l’export de ces produits, notamment, les prix des engrais (+148,6%), ceux de l’acide phosphorique (+104,9%) et ceux du phosphate roche (+106%).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies