La revue palestinienne « Al-Maqdisiyah » met en avant les rôles du Roi Mohammed VI et de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif

Le magazine trimestriel palestinien « Al-Maqdisiyah » a mis en avant, dans son dernier numéro, les programmes de l’Agence Bayt Mal Al-Qods et les rôles de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et du Royaume du Maroc dans le soutien aux habitants et aux institutions de la Ville Sainte.

Le magazine publié par le Centre des études d’Al-Qods relevant de l’Université d’Al-Qods, a consacré une bonne partie de son 19ème numéro (été 2023) au Jubilé d’argent de l’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif, ses programmes et les perspectives de son action et de ses publications scientifiques axées sur la Ville Sainte.

Ce nouveau numéro s’est également fait l’écho du 1er Forum des Journées libres organisé par l’Agence en mars dernier sous le thème « les secteurs sociaux et économiques à Al-Qods: les enjeux de la réalité et les conditions de développement ».

Cité par la publication, le directeur chargé de la gestion de l’Agence Mohamed Salem Cherkaoui a réaffirmé la détermination de cette institution à poursuivre son soutien aux habitants et aux institutions d’Al-Qods, notant que l’Agence reflète la volonté de la Nation de préserver et développer la Ville Sainte.

Grâce à la supervision directe de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, l’Agence est devenue une référence en matière d’action au sein d’Al-Qods, eu égard à l’expérience et l’expertise cumulées et à travers la mise en place des bons mécanismes qui assurent l’acheminement des dons aux projets concernés.

Durant les 25 dernières années, l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif a réalisé plus de 200 grands projets, en plus de dizaines d’autres projets de petites et de moyennes dimensions, avec un budget dépassant 64 millions de dollars, a-t-il ajouté, notant que ces projets ont été réalisés selon une approche tenant compte des spécificités de la Ville Sainte.

Se basant sur les conclusions de 1er Forum des Journées libres, le magazine a souligné le rôle central et avant-gardiste de l’Agence, grâce à son approche réaliste, émettant le souhait que le Jubilé d’argent constitue une nouvelle impulsion à l’action de l’institution.

Les réalisations de l’Agence et d’autres institutions palestiniennes et internationales à Al-Qods consacrent leurs rôles sociaux et humanitaires, a noté le magazine, faisant observer que ces réalisations ne sont pas suffisantes pour protéger la Ville et préserver son identité civilisationnelle arabo-musulmane.

Le magazine a, en outre, passé en revue les publications de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, ayant trait à l’histoire, à la réalité et à l’avenir de la Ville Sainte.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.