Les banques ont un besoin de liquidité de 84,1 milliards de dirhams en juin

Le besoin en liquidité des banques s’est établi, en juin dernier, à 84,1 milliards de dirhams (MMDH) en moyenne hebdomadaire, contre 68,3 MMDH un mois auparavant, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

La Banque centrale a ainsi porté le volume global de ses injections de 80,2 MMDH à 102 MMDH, incluant notamment 47,2 MMDH sous forme d’avances à 7 jours, 32,9 MMDH à travers les opérations de pension livrée à long terme et 21,9 MMDH dans le cadre des prêts garantis à long terme, précise BAM dans sa récente revue mensuelle de la conjoncture économique, monétaire et financière.

Sur le marché interbancaire, le volume quotidien moyen des échanges s’est élevé à 3,4 MMDH en juin et le taux moyen pondéré s’est situé à 3% en moyenne, fait savoir la même source.

Sur le marché primaire des bons du Trésor, les taux ont accusé des baisses modérées pour l’ensemble des maturités, alors que ceux sur le marché secondaire ont enregistré des hausses, allant de 5 points de base (pbs) pour le moyen terme à 11 pbs pour le court terme, indique BAM.

Pour ce qui est des taux créditeurs, ils ont augmenté en mai de 7 pbs à 2,5% pour les dépôts à 6 mois et de 22 pbs à 3,14% pour ceux à un an.

S’agissant des taux débiteurs, les résultats de l’enquête de BAM auprès des banques relatifs au 1er trimestre 2023 indiquent une augmentation trimestrielle du taux moyen global de 53 pbs à 5,03%.

Par secteur institutionnel, les taux assortissant les prêts aux entreprises ont augmenté de 68 pbs à 4,98%, reflétant des accroissements de 79 pbs de ceux des facilités de trésorerie à 4,98% et de 43 pbs de ceux des prêts à l’équipement à 4,81%.

Pour les crédits aux particuliers, les taux appliqués aux prêts à la consommation ont progressé de 55 pbs à 6,95% et ceux à l’habitat ont quasiment stagné à 4,36%.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.