Message de fidélité et de loyalisme au Roi Mohammed VI du Président de la Chambre des conseillers

Le Cabinet Royal a reçu un message de fidélité et de loyalisme adressé au Roi Mohammed VI par le président de la Chambre des conseillers, Naama Mayara, à l’occasion de la clôture de la session d’avril de l’année législative 2021-2022.

 

Dans ce message, Mayara exprime au Souverain, en son nom propre et en celui de l’ensemble des membres de la Chambre des conseillers, ses sincères sentiments de fidélité et de loyalisme et son indéfectible attachement au Glorieux Trône Alaouite.

 

Mayara a ajouté que la Chambre des conseillers conclut cette session législative avec une grande fierté suite à la marche réussie que notre pays continue de suivre avec constance et détermination “sous Votre conduite éclairée, Vos orientations sages, ainsi que Votre bienveillance dont Vous entourez l’ensemble des catégories et des franges de Votre peuple fidèle”, souligne le message.

 

“Malgré la conjoncture difficile que traverse l’économie nationale, suite aux répercussions de la pandémie de Covid-19 et ses effets négatifs, notre pays a pu, grâce à Dieu et grâce à Votre conduite éclairée, à aller de l’avant dans le renforcement des fondements de la reprise de l’économie nationale en insufflant une dynamique renouvelée à ses différents secteurs et structures productives, en poursuivant la généralisation de la protection sociale et en consolidant et améliorant le système national de Santé, en tant que chantier prioritaire jouissant de Votre Haute Sollicitude”, a relevé Mayara, ajoutant qu’il s’agit aussi de la valorisation du capital humain à travers la poursuite de la qualification du système de l’éducation et de la formation de façon à faciliter la transmission du savoir, le renforcement des connaissances de la jeunesse, la réalisation de la promotion sociale, ainsi que la réforme du secteur public pour améliorer son rendement et sa productivité, tout en renforçant ses mécanismes de gouvernance et son efficience sur les plans central et territorial.

 

“C’est dans ce cadre positif entouré de Votre bienveillance et sollicitude que s’inscrit le bilan d’action de la Chambre des conseillers pour cette session,” a ajouté le Président de la Chambre, faisant savoir que des textes importants ont été approuvés, tandis que 13 séances hebdomadaires de questions orales ont été tenues ayant trait à des sujets intimement liés au vécu des citoyens.

 

Deux séances mensuelles relatives à la politique publique ont été tenues par la Chambre des conseillers, avec pour thèmes la relation entre l’investissement et de l’emploi et la réforme de l’enseignement, a-t-il fait savoir, notant que plusieurs membres du gouvernement sont intervenus dans le cadre de commissions permanentes sur des sujets nationaux importants.

 

S’agissant de l’évaluation des politiques publiques, la Chambre a examiné, durant cette session, dans le cadre de la séance annuelle, les défis liés à l’inclusion économique des jeunes, a-t-il poursuivi, ajoutant qu’en réaction au Discours royal à l’occasion de l’ouverture de l’année législative en cours, la Chambre des conseillers a délibéré des questions de la sécurité alimentaire et la sécurité sanitaire, en se basant sur les deux rapports émanant de deux groupes thématiques provisoires formés à cette fin.

 

L’institution s’est, en outre, employée au développement des domaines de coopération avec les instances et les Conseils nationaux selon une vision complémentaire, que ce soit dans le cadre des relations à caractère juridique, telles que la présentation et la discussion de l’exposé du Premier président de la Cour des comptes sur les juridiction financières, ou bien les relations de coordination de consultation et de partenariat, notamment avec le Conseil national des droits de l’homme, le Conseil économique, social et environnemental et l’Institut royal de la culture amazighe, sur les moyens d’intégrer la langue amazighe aux travaux de la Chambre.

 

“Sur le plan de la diplomatie parlementaire, à la lumière de Vos Hautes orientations, la Chambre des conseillers a continué de mener une diplomatie parlementaire proactive”, a ajouté Mayara, relevant que la session a été marquée par une implication continue au sein des organisations parlementaires régionales et internationales, ainsi que sur les plans arabe, islamique, africain et latino-américain afin de défendre les questions stratégiques du Royaume, et à leur tête, la question nationale.

 

Et d’ajouter: “Il s’agit aussi de mettre en avant le leadership de notre pays, sous Votre conduite, sur de nombreuses questions régionales et internationales”.

 

La session d’avril a été marquée par l’organisation de plusieurs forums importants traitant des sujets liés à la sécurité alimentaire, la sécurité énergétique, le renforcement de la coopération sud-sud, la réalisation du développement durable et l’accueil de sessions des Unions régionales et internationales, a-t-il souligné, citant notamment la session du Forum des présidents des pouvoirs législatifs d’Amérique centrale, des Caraïbes et du Mexique, la session du Parlement andin, qui a été tenue à Laâyoune, ainsi que l’Assemblée régionale de la Région Afrique de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie.

 

En outre, Mayara a souligné la tenue d’entretiens avec des responsables gouvernementaux et diplomatiques, ainsi que des présidents de Parlements nationaux dans différentes zones stratégiques, l’échange de visites officielles qualitatives au niveau de pays et d’organisations parlementaires, citant en l’occurrence la Mauritanie, le Mexique, l’Uruguay, le Chili, la Pologne, ainsi que les parlements d’Amérique latine, des Caraïbes et de la Méditerranée, expliquant que ces actions vient à renforcement les relations bilatérales et multilatérales et recueillir des décisions et des décisions et des positions avancées soutenant la question de notre intégrité territoriale et le plan d’autonomie présenté par le Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies