- Advertisement -

OCDE: Taux de chômage se stabilise à 5%, en mai 2022

Le taux de chômage dans l’OCDE s’est stabilisé à 5% en mai 2022, son plus bas niveau depuis le début de la série en 2001, indique mercredi l’Organisation de coopération et de développement économique, basée à Paris.

 

En mai, le taux de chômage était inférieur ou égal au taux pré-pandémique dans deux tiers des pays de l’OCDE, explique-t-elle dans un communiqué.

 

Le nombre de chômeurs dans l’OCDE est resté globalement stable à 33,8 millions, relève le communiqué, ajoutant que le taux de chômage de l’OCDE pour les femmes a légèrement augmenté pour la première fois depuis décembre 2020.

 

Celui des hommes et des travailleurs âgés de 25 ans et plus est resté de son côté stable, tandis qu’il a continué de baisser chez les jeunes travailleurs (âgés de 15 à 24 ans).

 

Dans la zone euro, le taux de chômage a légèrement diminué, atteignant 6,6% en mai, après 6,7% en avril, et est resté stable dans un tiers des pays de la zone euro.

 

Les plus fortes baisses dans la zone euro ont été observées en Italie, en Lituanie et en Espagne et les plus fortes hausses en Autriche, en Belgique et au Portugal.

En juin 2022, le taux de chômage est resté stable, à 3,6% pour le quatrième mois consécutif, aux États-Unis, tandis qu’il a encore diminué au Canada pour atteindre 4,9%.

Au début de la guerre en Ukraine, les taux d’emploi et d’activité dans l’OCDE étaient tous deux à leurs niveaux les plus élevés depuis le début des séries, respectivement en 2005 et 2008, rappelle l’organisation internationale.

 

Le taux d’emploi de l’OCDE, qui désigne la part des personnes en âge de travailler ayant un emploi, qu’elles soient salariées ou indépendantes, a atteint 69% au premier trimestre de 2022.

 

Le taux d’emploi a augmenté dans 90% des pays de l’OCDE, alors que le taux d’activité de l’OCDE – la part de la population en âge de travailler qui est soit en emploi soit au chômage – a atteint 72,9 % au premier trimestre de 2022, atteignant pour la première fois le niveau enregistré au quatrième trimestre de 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies