Prévisions de Fouzi Lekjaa sur la croissance économique et le déficit budgétaire

Le ministre délégué auprès de la ministre de l’Economie et des Finances, chargé du Budget, Fouzi Lekjaa, a présenté vendredi le cadre général du PLF-2024, lors d’une réunion conjointe des commissions des finances de la Chambre des représentants et de la Chambre des conseillers.

A ce titre, Lekjaa a indiqué que l’économie nationale devrait enregistrer une croissance de 3,7% en 2024, au lieu d’un taux de +3,4% prévue en 2023.

Il a aussi relevé que « ces prévisions pourraient être révisées à la baisse en cas de poursuite de la dégradation des perspectives économiques mondiales ». Soulignant les répercussions du conflit Russie-Ukraine et son impact sur les cours des matières premières et des chaînes mondiales de production et d’approvisionnement, en plus du durcissement des conditions monétaires.

Par ailleurs, le ministre délégué chargé du Bdget a également noté que le déficit budgétaire devrait diminuer à 4% en 2024, à 3,5% en 2025 et à 3% en 2026 et ce, selon la programmation budgétaire triennale (PBT) de cette période.

Selon Lekjaa, la maîtrise du niveau du déficit conformément à la trajectoire ciblée dans le cadre de la PBT pour préserver la soutenabilité de la dette, »nécessite la poursuite des réformes et la mise en place de mesures visant à mobiliser des marges supplémentaires aussi bien au niveau des recettes que des dépenses ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.