RFI et France 24 annoncent qu’ils sont définitivement suspendus au Mali

Les médias français RFI et France24, interdits de diffusion au Mali depuis le 17 mars, ont été définitivement suspendus dans ce pays, a annoncé mercredi le groupe France Médias Monde, leur maison mère, dans un communiqué.

Le groupe a reçu ce mercredi la notification de cette décision par la Haute autorité de la communication du Mali.

“Nous continuerons à couvrir l’actualité au Mali qui intéresse l’Afrique toute entière comme le reste du monde. Toutes les solutions techniques seront mises en oeuvre pour rendre accessibles nos médias aux Maliennes et aux Maliens qui souhaitent continuer à recevoir une information libre, experte et ouverte sur le monde”, poursuit France Médias Monde.

La décision de sanctionner RFI et France 24 intervient alors que le gouvernement malien de la transition a accusé mardi soir l’armée française d'”espionnage” et de “subversion” après la diffusion par l’état-major français de vidéos tournées par un drone à proximité d’une base du centre du Mali récemment restituée par la France.

Les autorités maliennes avaient ordonné le 17 mars la suspension de la diffusion de RFI et France 24, après la publication par ces médias français d’informations selon lesquelles l’armée malienne était impliquée dans des exactions contre des civils.

Le gouvernement malien avait annoncé engager “une procédure (…) pour suspendre jusqu’à nouvel ordre la diffusion” des deux médias publics français.

Sur fond de crise diplomatique avec Bamako, Paris a annoncé en février le retrait de ses soldats déployés au Mali, opération devant être achevée cet été.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies