Une aide de 9 millions d’euros a été accordée par l’Union Européenne pour soutenir les réfugiés burundais

L’Union européenne a débloqué un montant de 9 millions d’euros pour venir en aide aux réfugiés burundais dans les États voisins et à ceux qui sont rentrés volontairement au pays, a indiqué, lundi, la Commission européenne.

Sur ce montant, 1,5 million d’euros sera alloué à des projets de préparation aux catastrophes, a souligné la Commission dans un communiqué, notant qu’en 2022, plus de 75.000 personnes ont été déplacées à l’intérieur du pays, principalement en raison de catastrophes naturelles.

Depuis 2020, les réfugiés burundais, qui ont fui les violences commises lors des élections en 2015, ont commencé à rentrer au pays, mais plus de 300.000 d’entre eux se trouvent toujours dans les États voisins, a rappelé l’exécutif européen.

Depuis 2017, plus de 200.000 réfugiés burundais sont retournés dans leur pays. Les rapatriés ont besoin d’aide pour réintégrer leur communauté d’origine ou intégrer une nouvelle communauté, et sont souvent confrontés à des difficultés, étant donné que les agriculteurs rapatriés peuvent avoir perdu leurs terres dans l’intervalle.

Quant aux réfugiés burundais dans les pays d’asile voisins, la plupart d’entre eux dépendent entièrement de l’aide internationale pour couvrir leurs besoins essentiels tels que la nourriture, la santé, l’eau, l’assainissement, l’hygiène, l’hébergement et l’éducation, a noté la Commission.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.